Les supports maîtrisés par les voyants suisses

Quand on aborde le sujet de la voyance, on doit prendre en compte les supports dont les praticiens de la voyance en font usage. Il est indispensable de savoir que dans ce monde mystérieux, les supports et objets de divination ont une grande importance. En général, beaucoup de personnes pensent que les seuls outils utilisés dans la divination sont les cartes de tarot ainsi que la boule de cristal, pourtant l’univers ésotérique est vaste et rempli de possibilité. Ainsi cet article vous permet de découvrir les supports divinatoires dont font usage les praticiens professionnels de Arosa, Porrentruy, Zermatt, Chiasso, Crissier et Altdorf pour apporter plus de réponses et d’appui à leur pouvoir inné en voyance.

La boule de cristal

Cette boule de cristal connue de tous est un outil que la majorité des voyants utilisent presque à chaque séance. Cela peut nous sembler anodin et banal pourtant cette fameuse boule est un objet très important qui en quelques sortes a une vertu mystique et nous dévoile d’innombrables choses que notre monde ne peut pas nous révéler. Elle est emblématique dans l’univers de la divination et son usage est connu sous l’appellation de la cristallomancie. Son utilisation est un peu complexe car entre la boule de cristal elle-même et le voyant, doit exister une connexion assez particulière. De ce fit, chaque voyant possède sa propre boule de cristal. Et c’est cet outil de divination qui permet au praticien d’éperonner son subconscient à chaque séance.

Le pendule

Le pendule est connu comme support en voyance radiesthésiste. Dans son maniement, le voyant ressentent une certaine énergie et des vibrations qui peuvent être visible ou non. Tout comme la boule de cristal, l’usage de ce support de divination est aussi très complexe et requiert autant de maîtrise, de force mentale, de concentration et de professionnalisme afin d’obtenir des résultats nets.

Le tarot

Le maniement des lames de tarot connu sous le nom de tarologie est aussi très connu dans l’univers de la voyance. C’est un support que les voyants appelés tarologues utilisent au quotidien. Il est possible que l’on entende parler de différentes versions de tarologie mais leur objectif est le même. Par le tirage de chaque lame de tarot, le voyant tarologue nous fait une interprétation de qui on est et sur ce que l’avenir nous réserve.

L’encre

L’utilisation de l’encre pour une fin en divination est appelée : « Encromancie ». Sa pratique consiste à ce que le voyant verse de l’encre sur un papier tout en se focalisant sur le sujet dont e consultant veut élucider, ainsi les figures obtenues sont interprétées de façon nette.

La chiromancie

La chiromancie est une pratique utilisée depuis des siècles consistant à ce que le voyant suisse regarde et interprète à son consultant chaque ligne sur sa main (ligne de vie, ligne de chance…). Cette pratique est nécessite une connaissance et approfondi mais surtout se transmet par génération.

L’alomancie

Dans cette forme de support de divination, le voyant fait usage du sel. Effectivement, on parle du sel que l’on utilise en cuisine. L’alomancie peut se faire sous deux formes. Pour le premier usage, le voyant jette une quantité de sel sur une surface aplatie et les formes obtenues sont interprétées au consultant. Dans la deuxième technique, le sel est jeté dans le feu vif et la réponse aux questions dépendent du bruissement émis. Si le crépitement est moins fort, alors la réponse est positive et inversement. Cependant, seul le voyant arrive à reconnaître ces différents bruissements.

La cafédomancie

Cette technique est peu connue pourtant très utilisée par les voyants professionnels suisses. Pendant la séance de voyance, le divinateur fait usage du marc de café pour prédire l’avenir de son consultant. La technique reste la même qu’avec le sel et l’encre donc le praticien prédit l’avenir tout en interprétant les figures laissées par le café jeté sur une surface plate.

La lychomancie

Qui aussi est une forme de divination moins commune et requiert autant de professionnalisme et de maîtrise. Dans cette pratique, le voyant suisse se focalise sur le mouvement des flammes pour pouvoir prédire l’avenir de son consultant.

L’acutomancie

En jetant des aiguilles ou des épingles au hasard, le voyant suisse arrive à interpréter la situation et la personnalité de son consultant à partir des formes obtenues. Par exemple, si les épingles forment une étoile, cela signifie en général que la chance est à son comble, et si la forme obtenue est parallèle, cela annonce une séparation ou une période assez négative.

Certes, tous ces supports ne sont pas très connus mais les praticiens de la divination font usage pour apporter plus de clarté à leur pouvoir inné. Ainsi, pour tout savoir sur votre avenir, n’attendez plus et faites appel à ces professionnels suisse de la voyance.

Laisser un commentaire

*

code